Ouvrages
Nous vous proposons divers ouvrages traitant de la thanatopraxie et autres lectures variées :
___________________________________
 
Pratique de la thanatopraxie :
Michel Durigon, Michel Guénanten
 
Pratique de la thanatopraxie
Cliquez sur le livre pour le commander
 
_________________________________
 
Thanatopraxie - Technique, histoire et pratique au quotidien :
Mélanie Lemonier, Karine Pesquera
 
Cliquez sur le livre pour le commander
 
__________________________________
 
L'art de l'embaumement.
Une introduction à la thanatopraxie :
Eric Bourgeois
 
Cliquez sur le livre pour le commander
 
_________________________________
 
Manuel à l'usage des thanatopracteurs :
Paul Clerc
 
Manuel a l'usage des thanatopracteurs
Cliquez sur le livre pour le commander
 
________________________________
 
La Mort :
Louis-Vincent Thomas
 
La mort
Cliquez sur le livre pour le commander
 
_________________________________
 
Rites de mort : Pour la paix des vivants :
Louis-Vincent Thomas
 
Rites de mort: Pour la paix des vivants 
Cliquez sur le livre pour le commander
 
_________________________________
 
Médecin des morts : Récits de paléopathologie :
Philippe Charlier
 
Médecin des morts : Récits de paléopathologie
Cliquez sur le livre pour le commander
 
________________________________
 
L'Hygiene à l'usage des Professionnels du Funéraire :
Joelle Lecacheur, Jean-Pierre Comtet
 
Cliquez sur le livre pour le commander
 
________________________________
 
Mémoire d'un embaumeur :
Jacques Marette
 
Mémoires d'un embaumeur
Cliquez sur le livre pour le commander
 
________________________________
 

mariage posthume

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: mariage posthume

Message par Odine le Lun 23 Nov - 20:59

ah ça a ecrit en rouge et je ne vois pas comment editer mon post. Si quelqu'un peut faire quelque chose, merci d'avance !
avatar
Odine
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 49
Age : 40
Localisation : Lyon
Emploi : Educatrice
Date d'inscription : 31/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage posthume

Message par Eole le Lun 23 Nov - 21:04

Odine a écrit:
Pour les FIV post mortem, il faut aussi prendre en compte l'enfant a venir. La question des origines nous traversent tous a un moment ou un autre. Que va t il en être lorsque l'enfant découvrira qu'il a été conçu après le décès de son géniteur ?
Et que va t il découvrir lorsqu'il apprendra qu'il a été conçu par insémination sous donneur X, pas plus de problème à mon avis si ce n'est que ses vrais parents sont ceux qui l'ont élevé (et la mère l'a porté), je crois qu'on se pose beaucoup trop de question à ce sujet et crois moi dans ce registre j'y suis confronté de très très près et je sais de quoi je parle!
Cette question des origines par rapport a la FIV ne se pose pas de la même manière lorsque les parents sont dans le vivant. Parce qu'il y avait mouvement, vie, au moment de la FIV. Vie des deux cotés, du coté du père et de la mère.

Mais c'est une façon de faire perdurer la vie car c'est une partie du père dans cet enfant et que cela soit fait d'une façon ou d'une autre, c'est justement la vie qui continue à travers cet enfant, c'est un héritage comme un autre!

Alors certes, elle accomplie un souhait qui était cher au couple. Mais quelle place cet enfant va t il avoir ? Ne risque t il pas d'être un ersatz de l'amour porté a l'Être disparu ?

Non il sera l'enfant voulu depuis toujours que le père soit décédé pendant la grossesse ou avant d'avoir pu enfanter je ne vois pas pourquoi compliquer les choses et les Belges à ce sujet sont moins tâtillons que les français et ne font pas la différence et je trouve ca très humain car le contraire signifie que l'on PRIVE la mère de pouvoir concevoir cet enfant mais je serais tenté de dire que si on sait qu'on est gravement malade et que notre espérance de vie est très limité dans le temps, le mieux est effectivement de faire congeler le sperme et de le faire dans un autre pays comme Belgique, Suisse, USA etc et après tout la femme n'aura pas à se justifier sur sa grossesse et la France passera encore pour des ringards mais ce n'est qu'une question d'habitude après tout!
Et ce n'est pas la même chose que la disparition du père au cours de la grossesse.

Faux car dans les deux cas l'enfant ne connaitra jamais son géniteur et dans les deux cas la maman portera son amour de la même façon!

Car il a été présent a un moment donné. L'acte d'insémination n'est pas anodin. Et le faire seule, avec le sperme d'un homme aimé mais mort, m'interpelle.
La médecine offre des possibilités incroyables. Mais tout n'est pas porteur sur le long terme ...

Enfin bref, je me pose des questions quant à tout cela et sur les conséquences vis à vis de l'enfant, enfant qui deviendra un adulte et qui s'interrogera légitimement sur les raisons de son existence.

Pas plus que si il avait été conçu par insémination et quelle belle preuve d'amour et se sentir aimé n'est il pas la chose la plus importante même si la personne n'est plus là pour vous le dire, sa démarche est remarquable et plutôt noble non?...


Dernière édition par Eole le Lun 23 Nov - 21:35, édité 1 fois

_________________
Tout à une fin sauf le saucisson qui en a deux!
avatar
Eole
Pilier du forum
Pilier du forum

Masculin
Nombre de messages : 4189
Age : 47
Localisation : Au pied d'une chapelle du XII eme siècle...
Emploi : organisateur de randonnées en quads
Humeur : constante
Décrivez vous : Pour les bons côtés :
simple, décidé, fait en granit et têtu (normal pour un breton) et accueillant pour mes proches et mes amis....
Pour les moins bons : soupe au lait, trop franc (parfois ca fait mal), perfectionniste et donc ca peu en énerver plus d'un!, casanier sauf pour une bonne balade quads entre amis...


Date d'inscription : 05/01/2009

http://www.hfothanato.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage posthume

Message par Eole le Lun 23 Nov - 21:12

Odine,
Mes propos ne sont en aucun cas une critique mais un dialogue sur un cas de figure bien précis et pour lequel j'ai des sentiments assez arrétés pour y être confronté depuis maintenant 9 ans sans succès.
L'insémination par donneur "x", je l'éprouve tous les deux mois avec mon épouse avec tous les sentiments que l'on peut éprouver à chaque échec, moi sur le plan somatique et mon épouse sur le plan psycho-somatique et crois moi c'est une épreuve que je ne souhaite à personne alors oui j'ai des idées qui peuvent ne pas plaire mais elles se défendent et certains couples sont prêts à aller très loin pour se donner un maximum de chances, lesquelles chances sont limités à 4 essais en France pas un de plus, après c'est au couple de financer les inséminations si ce dernier souhaite poursuivre!
Alors je peux comprendre que certains aillent jusqu'à utiliser toutes les possibilités en leur possession...et celle ci en fait partie!

_________________
Tout à une fin sauf le saucisson qui en a deux!
avatar
Eole
Pilier du forum
Pilier du forum

Masculin
Nombre de messages : 4189
Age : 47
Localisation : Au pied d'une chapelle du XII eme siècle...
Emploi : organisateur de randonnées en quads
Humeur : constante
Décrivez vous : Pour les bons côtés :
simple, décidé, fait en granit et têtu (normal pour un breton) et accueillant pour mes proches et mes amis....
Pour les moins bons : soupe au lait, trop franc (parfois ca fait mal), perfectionniste et donc ca peu en énerver plus d'un!, casanier sauf pour une bonne balade quads entre amis...


Date d'inscription : 05/01/2009

http://www.hfothanato.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage posthume

Message par Odine le Lun 23 Nov - 21:28

Eole,
J'avais écrit une tartine qui vient de disparaitre ...
Je développais sur la différence entre l'insémination a partir d'un donneur X et celle a partir d'un donneur reconnu décédé. Différence dans le poids de l'héritage pour l'enfant a venir.

Bref, ceci étant dit, je ne vois pas de critiques mais bien un échange.
Si tout le monde était toujours d'accord, on passerait notre temps a nous congratuler et ça n'apporterait pas grand chose de plus.

Votre histoire avec ton épouse est effectivement très dure et beaucoup de couples traversent cette épreuve.
Je suis amenée a instruire les demandes d'agrément d'adoption et je rencontre donc régulièrement des couples ayant vécu ce que vous vivez.
Je suis bien consciente de la souffrance qui peut être vécue ...

Ce que je disais également, c'est que je me place inéluctablement du coté de l'enfant a naitre et que certains actes, quant bien même sont ils fait avec amour, peuvent être lourd de conséquences pour cet enfant a venir.
avatar
Odine
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 49
Age : 40
Localisation : Lyon
Emploi : Educatrice
Date d'inscription : 31/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage posthume

Message par Odine le Lun 23 Nov - 21:30

P.S : Petite précision : mon dernier propos ne prend pas en compte les FIV a partir d'un donneur sous X
avatar
Odine
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 49
Age : 40
Localisation : Lyon
Emploi : Educatrice
Date d'inscription : 31/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage posthume

Message par myrtille le Lun 23 Nov - 22:23

je trouve un peu excessif de "s'inquiéter follement pour sa santé mentale"... Le fait qu'elle souhaite conclure ce mariage n'est peut être pas une manière de se raccrocher au passé, mais peut être pour elle le moyen d'accomplir et de finaliser un souhait exprimé avant le drame autant par son compagnon que par elle même... Peut être a t elle besoin d'une part d'accomplir le dernier voeu de son mari en ce sens, et aussi a t elle besoin de finaliser une situation laissée en quelque sorte "en suspend" puisqu'ils avaient entamé les démarches sans pouvoir aller au bout, comme pour clore un chapitre, et ce afin justement d'être capable de passer à autre chose ? Dans cerre optique là, cela serait essentiel pour faire son deuil.
De plus si je me trompe et que son geste et sa décision sont réellement dangereux et inconsidérés, comment pour autant prétendre qu'elle glisse vers la folie ? Cette femme vient de perdre l'être qui lui était le plus cher juste à la veille de démarrer sa vie auprès de lui, il n'est pas du tout anormal d'être un minimum déboussolée dans ces moments là , et d'exprimer des besoins ou idées qui à première vue, pour les autres extérieurs à la douleur,ne sont pas d'une logique évidente... Cela arrive aux êtres les plus équilibrés dans ce genre de situation
avatar
myrtille
Membre actif
Membre actif

Féminin
Nombre de messages : 105
Age : 46
Localisation : seine et marne
Emploi : assistante commerciale
Humeur : en général excellente
Décrivez vous : on ne se voit jamais comme les autres nous voient dit - on... Alors qui a raison ?
Est il vraiment opportun de se décrire soi même ?
Date d'inscription : 29/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage posthume

Message par Eole le Mar 24 Nov - 9:38

Tu résumes exactement ma pensée Mytille mais le problème en France c'est qu'on veut penser à ta place pour t'épargner de la souffrance et au lieu de responsabiliser les gens on les infantilise mais peut-être que ces bien-pensants sont eux-même très mal dans leur peau et qu'ils traduisent ce mal-être en pensant et agissant pour les autres?!...
Sur un tout autre sujet et après je clos le HS, il faut voir le pouvoir qu'on les gens qui travaillent à la DDAS, ils font ce qu'ils veulent et peuvent intervenir à tout moment dans le processus de l'adoption, ils lèvent le petit doigt et tout le monde tremble (j'ai des exemples à la pelle) et après on s'étonne que l'adoption est le parcours du combattant mais avec des gens comme eux ce n'est pas étonnant!Fin du HS...

_________________
Tout à une fin sauf le saucisson qui en a deux!
avatar
Eole
Pilier du forum
Pilier du forum

Masculin
Nombre de messages : 4189
Age : 47
Localisation : Au pied d'une chapelle du XII eme siècle...
Emploi : organisateur de randonnées en quads
Humeur : constante
Décrivez vous : Pour les bons côtés :
simple, décidé, fait en granit et têtu (normal pour un breton) et accueillant pour mes proches et mes amis....
Pour les moins bons : soupe au lait, trop franc (parfois ca fait mal), perfectionniste et donc ca peu en énerver plus d'un!, casanier sauf pour une bonne balade quads entre amis...


Date d'inscription : 05/01/2009

http://www.hfothanato.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: mariage posthume

Message par Odine le Mar 24 Nov - 21:28


Myrtille,
Je n'ai pas dit "follement" mais "fortement". Bref
Il est effectivement a voir si son acte lui permettra de faire son deuil. Ceci etant, j'ai précisé que j'avais vu le reportage ... et voir la personne témoigner ne m'a pas laissé indifférente quant a son état. Je ne lui souhaite qu'une chose, celle d'aller de l'avant et mieux.
Je n'ai jamais prétendu qu'elle glisserait vers la folie. J'ai bien dit a Eole que ni lui ni moi ne pouvions savoir ce qu'il adviendrait.
Ma réflexion était plus sous forme de questionnement me semble t-il. Mais peut être me suis je mal exprimée ... il n'en demeure pas moins que je m'interroge.
Et oui, l'on peut tous envisager des actes qui nous auraient paru fous quelques temps plus tôt. J'en suis bien d'accord et personne n'est a l'abri.

Eole,
Juste pour information, la DDASS n'est plus chargée de la protection de l'enfance depuis la première loi sur la décentralisation de 1982. Ce sont les conseils généraux (Départements) qui en ont la compétence, tant en judiciaire qu'en administratif.
L'ASE (Aide Sociale a l'Enfance) a effectivement un pouvoir. Pouvoir soumis a l'appréciation du Juge des Enfants dont l'ASE n'est que l'exécuteur des mesures décidées par ledit Juge dans le cadre judiciaire.
Dans le cadre administratif, pour rappel, c'est avec l'adhésion des parents et de l'enfant ... de fait, le pouvoir de l'ASE s'en trouve limité.
En matière d'adoption, après la demande, un travailleur social ainsi qu'un psychologue instruisent cette dernière. Ils rendent un avis qui sera infirmé ou confirmé par un service du Département. Les personnes demandant l'adoption sont tenues d'être informé du contenu du rapport et peuvent le faire modifier si elles estiment que cela ne leur convient pas.
S'en suis également qu'il est tout a fait possible de faire appel de la décision finale auprès du TA.
Il est vrai que les instructions sont longues. Mais il faut se rappeler que l'ASE ne fait qu'appliquer la loi et des procédures mises en place par des technocrates.
Maintenant, compte tenu de l'importance des décisions prises (toutes missions de l'ASE confondues), il vaut mieux être plutôt regardant deux fois qu'une ... car en définitive, au delà du pouvoir, c'est la responsabilité des choix pris concernant la vie des enfants confiés que détient l'ASE.

Maintenant, c'est comme partout ... des cons pensant mieux savoir que les autres, on en trouve aussi a l'ASE. De ceux qui pensent détenir LA vérité ... ça pullule tout autour de nous !

Bonne soirée !
avatar
Odine
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 49
Age : 40
Localisation : Lyon
Emploi : Educatrice
Date d'inscription : 31/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum